Genevois Immobilier – Louer un appartement à Genève

Le terrain immobilier en plein succès

Le coeur de ville semble très couru. Le mètre carré en collectif oscille de 6.040 à 6.930 Francs Suisse, et aussi beaucoup plus pour les demeures de grande assez bien localisés.

Gland, Montreux mais également les parages de la vieille ville connaissent relativement le même intérêt. Les habitations modernes représentent de 766.000 à 788.000 Francs .
Les volumineuses maisons peuvent se monter à 640.000 CHF.

Genève Immobilier offre ses services pour révéler, avec force, les meilleurs instruments permis à ses négociateurs et acheteurs. Leader dans le secteur de l’immobilier haut de gamme Genevois, Jean-Claude Martin dénombre ces jours-ci 29 spécialistes dans la région de Genève.Fabuleuse vue sur le lac, depuis ce logement positionné au 6éme étage sans élévateur, qui possède un accès direct au lac, et équipé d’un jaccuzi.

Le marché immobilier de qualité résiste dans les zones chics du coeur de Genève. Le Genevois continue malgré tout de conquérir les plus riches qui pensent encore à l’investissement dans le marché immobilier de prestige.

Le tarif moyen au mètre carré dans le canton est de 5 760 CHF/m², jusqu’à des prix qui peuvent s’élever aux alentours de 9 160 €/m², en fonction des quartiers. Les zones les plus côtés, donc les plus exorbitants, sont le centre, Cornavin ou la vieille Ville.

Les acheteurs toujours plus hésitants

Les villas à plus de 5.000.000 de francs s’accumulent depuis plusieurs mois dans les étalages des succursales expertes dans l’immobilier de grande classe.

Le leader genevois du domaine immobilier de standing, avec plus de 52 officines immobilières en France, a accompli un résultat de ventes de plus de 552.900.000 de CHF.

Avec nos indices bancaires (crise, congés…) sans arrêt retenus en crise, le secteur de l’immobilier ne peut croire en l’accalmie. Les dernières années établissent un volume plutôt médiocre de ventes, au mépris des montants qui stagnent dans le canton de Genève avec les moins élevés. Souvent, dans l’immobilier ancien s’expose même parmi le plus réalisable.

Avec de 32 à 42 % d’ententes relevées en 2011, par contre des tarifs qui semblent stables dans la ville, pas de doute, le Genevois se porte bien !
« Dans le domaine de l’immobilier, nous sommes restés à un niveau de coûts post chute et la révision qui avait commencé en Suisse Romande depuis 2007 a été confirmée après 2007 », critique Me Nicolas Hubert, expert des analyses immobilières à la Chambre communale des notaires.

Advertisements
This entry was posted in Immobilier Genève. Bookmark the permalink.