Immobilier Genève – La crise immobilière touche le secteur du prestige

Le marché fait face au sein des quartiers chics du sud du canton. Le Genevois parvient malgré tout d’appâter les riches qui croient encore au financement dans l’immobilier de prestige.

Le domaine immobilier en plein boum

Le centre parait extrêmement demandé. Le mètre carré en collectif nuance de 5.440 à 1.920 CHF, et aussi encore plus pour les demeures de haut standing assez bien positionnés.

Lausanne, Genthod ou également les parages des hauteurs offrent notablement le même regain d’intérêt. Les maisons modernes coûtent de 887.000 à 738.000 CHF l’unité.
Les grandes villas peuvent atteindre 620.000 CHF.

Les techniciens de l’immmobilier d’entreprise, issus du monde entier pour le 24e Mipim de mardi à vendredi à Cannes, s’inquiètent de la menace d’une possible « bulle immobilière » car les banques restreignent leurs crédits en raison des nouvelles normes, dites de « Bâle III ».

Les annonces immobilières du canton de Genève

Venez voir les annonces d’immobilier à Genève à vendre ou à louer.
Nos annonces d’immobilier pour obtenir votre logement sur Genève.

En prenant en compte des indices matériels (licenciements, PNB…) constamment maintenuss dans un état instable, le marché immobilier à Genève ne peut attendre de l’apaisement. Les dernières années montrent un montant suffisamment réduit de transactions, avec des tarifs qui persistent dans le canton de Genève parmi les moins élevés. De manière générale, dans l’immobilier de luxe se révèle encore comme le moins exorbitant.

Les gens riches, on le sait, affectionnent la région de Genève.. Les étrangers sont ainsi d’avantage tournés vers le domaine de l’immobilier de luxe. Concernant les appartements qui sont compris entre 1 et 7 millions, les personnes fortunées représentent chez Genève Mondial World plus de 88 % des opérations, contre 32 % seulement en 2009. Les comptes des adjudicateurs concernant l’année 2008, exposent un pourcentage d’acheteurs non issus de la région Genevoise avoisinant les 15 à 64 %.

La dévaluation de près de 67% des ventes de biens anciens en 2009 a amené l’abandon de 3811 filiales et l’abandon de quelque 19.100 affectations.
La somme des offres va forcément de nouveau décliner de plus en plus.

Les riches clients Qataris ou de Géorgie, passionnés de capital suisse, ont de quoi prendre plaisir. Les maisons de luxe affluent dans les sociétés spécialisées après plusieurs mois principalement amorphe.

Advertisements
This entry was posted in Immobilier Genève. Bookmark the permalink.