Immobilier – Les taux de crédit immobilier de nouveau en baisse en juin

Un luxe opulent équilibré à votre mode de vie et à vos envies.

En janvier, le tarif de l’immobilier dans le canton de Genève ne signale pas un signal de déficience, en revanche. De même les tarifs prospèrent vivement.
La décroissance du domaine n’est pas de même nature sur l’ensemble du pays.

Avec les indicateurs économiques (licenciements, évictions…) encore bloqués dans un état incertain, le marché immobilier dans la région de Genève ne peut tabler sur le calme. Les derniers jours établissent un nombre très dérisoire de ventes, en dépit des prix qui persistent à Genève avec les moins importants. En général, concernant l’immobilier de prestige se dévoile ainsi comme le plus raisonnable.En regardant une analyse européenne réalisée par Karibean Real Estate, le secteur immobilier genevois correspond au numéro un mondial pour la surévaluation des taux rapporté au revenu des habitants.

Etant donnée la débâcle immobilier, de la revalorisation des tarifs de l’immobilier et de de l’augmentation des taux de crédits, les Romands devraient-ils se porter acquéreurs d’un bien en cette période ?

Quand on pose la question “d’après-vous, pensez-vous que c’est la période propice pour acheter un logement ?”, 82% des gens interrogés qui ont le projet d’acquérir une maison dans les 8 mois ont répondu par l’affirmative, et c’est un exploit depuis le début de la statistique semestriel.

Les tarifs des loyers ont été multipliés par 2 infiniment plus lentement que l’inflation en 2013, d’après une recherche du groupement Genevois de l’immobilier. Ils ont néanmoins plusieurs fois atténué au moment des changements d’occupants, et au contraire les périodes de suspension des logements s’est aggravé.

Tout logiquement, le secteur immobilier de standing dans la région de Genève est aussi le moins vivant . « Le secteur est désignée par les clients des pays de l’est », constate maître Louis Garret.

Advertisements
This entry was posted in Immobilier Genève. Bookmark the permalink.